Les raisons derrière le retour des expatriés

Vie pratique

  • homme avec une valise a l'aeroportShutterstock.com

Publié le 2021-08-16 à 10:00 par MomentsingBien que vivre à l’étranger soit le rêve de nombreuses personnes dans le monde, la pandémie de COVID-19 présente pas mal de défis que les expatriés actuels et futurs n’avaient peut-être pas prévus. Certains n’ont pas eu d’autre choix que de rentrer dans leur pays en raison de changements de circonstances dans leur pays d’accueil. D’autres, en revanche, ont tout simplement préféré laisser tomber leur rêve et leur carrière pour rentrer auprès de ceux qui leur sont chers.https://bf606aebef0c788e570cfbe4cb13eb18.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-38/html/container.html

Le retour des expatriés dans leur pays et leur ville d’origine est un sujet d’actualité ces temps-ci. Les pertes d’emplois et la hausse du taux de chômage dans le monde ont posé des problèmes d’ordre financier à de nombreux expatriés. Au cours de l’année écoulée, certains n’auront peut-être pas d’autre choix que de rentrer chez eux après avoir perdu leur emploi et leur droit de séjourner dans leur pays d’accueil. Mais il y a aussi d’autres raisons pour lesquelles les expatriés sont de plus en plus nombreux à faire ce choix.

Selon une étude réalisée par le cabinet Knight Frank en juin 2021, « la pandémie de Covid-19 a suscité une réévaluation des expatriés ». Cette conclusion résulte d’un sondage à travers leur « réseau mondial ». Il est intéressant de noter que pour 64% des expatriés le confinement a joué un rôle important dans leur décision d’acheter un bien immobilier dans leur pays d’origine. Le rapport de Knight Frank indique que la principale raison pour laquelle les expatriés étaient en train de rechercher des propriétés dans leur pays d’origine était pour être proche de leur famille. Les nouvelles opportunités d’emploi n’étaient qu’en deuxième position. Un meilleur système de santé dans le pays d’origine et les besoins éducatifs des enfants étaient les 3e et 4e raisons respectivement.

Selon Victoria Garrett, directrice résidentielle de Knight Frank en Asie-Pacifique, la pandémie de COVID-19 a poussé de nombreux expatriés à réfléchir sur leurs projets à long terme, particulièrement ceux qui ont des parents plus âgés à la maison ou de jeunes enfants qui partent étudier à l’étranger. La perspective d’un vol potentiel de 8 ou 12 heures pour les retrouver, sans oublier les restrictions de voyage et d’entrée, semblent être des préoccupations importantes.

Nous approchons aujourd’hui à grands pas de la fin de l’année 2021. Pour de nombreux expatriés qui n’ont pas pu retrouver leurs proches depuis un certain temps, l’inquiétude grandit de plus en plus à mesure que la pandémie de COVID-19 progresse et évolue. Pour d’autres, c’est un sentiment de solitude qui les a envahis ces derniers mois. Dans des circonstances malheureuses, certains expatriés peuvent avoir perdu des proches à la pandémie. Ils se retrouvent ainsi seuls dans leur pays d’accueil à faire leur deuil à distance.

Quel avenir pour les expatriés qui rentrent chez eux ?

Dans le cas des expatriés qui choisissent de rentrer dans leur pays pour une raison quelconque, une période d’adaptation avec quelques ajustements s’impose. Dépendant de leur profession et la situation économique de leur pays d’origine, certains pourraient être en mesure de redémarrer leur carrière ou de se lancer dans de nouvelles carrières et activités, tandis que d’autres peuvent être confrontés à certaines difficultés. Les expatriés tels que les nomades numériques, qui ont généralement des horaires plus flexibles et qui travaillent et entreprennent leurs activités tout en voyageant, peuvent trouver la transition entre leur pays d’accueil et leur pays d’origine moins complexe, du moins pendant un certain temps.

Cependant, il convient de garder en tête que certaines choses dans votre pays d’accueil peuvent avoir changé depuis votre départ. Voici donc quelques conseils pour vous aider à mieux gérer votre réinstallation dans votre pays d’origine :

Attendez-vous à certains défis

À votre retour dans votre pays d’origine, vous pourriez être confronté à certains défis, particulièrement sur le plan financier. Ceci s’applique surtout à ceux qui ont été contraints de rentrer après avoir perdu leur emploi et leurs revenus à l’étranger. Même si le pays vous est familier, cela prendra peut-être un certain temps pour que vous arriviez à rétablir vos liens délaissés et à vous réadapter à votre environnement immédiat.

Pensez donc à faire des recherches sur votre pays d’origine, même si vous y ressentez un sentiment d’appartenance, afin de déterminer les meilleurs moyens de surmonter ces défis. Gardez en tête que la pandémie de COVID-19 peut avoir changé pas mal de choses dans votre pays d’origine.

Créer un cercle social

Vous avez sans doute des amis dans votre pays d’origine avec lesquels vous souhaitez renouer les liens à votre retour. Mais il est possible que les choses aient changé depuis votre départ et que vos amis soient passés à autre chose entre-temps. Ce qui peut rendre plus complexe le rétablissement des liens. Soyez donc prêt à faire de nouvelles rencontres et à vous faire de nouveaux amis malgré les restrictions sanitaires qui sont actuellement en cours dans la plupart des pays.

Profitez de votre famille

Si vous êtes rentré auprès de votre famille, n’oubliez pas de chérir les moments passés avec elle. La pandémie de COVID-19 nous a certes rappelé à quel point la vie peut être fragile et incertaine. En outre, vous pourriez avoir l’opportunité de vous expatrier à nouveau si vous le souhaitez lorsque la pandémie et les restrictions de voyage s’assouplissent. Alors, faites de votre mieux pour profiter un maximum du temps passé dans votre pays d’origine.

Un retour d’expatriation peut dépendre de divers facteurs, mais quoi qu’il en soit, nous espérons que ce retour sera pour vous l’occasion de prendre un nouveau départ. Assurez-vous de peser le pour et le contre et de faire le bon choix.  

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter